SDIS13 - Sapeurs Pompiers des Bouches du Rhône

Vous êtes dans : Accueil / Toute l'actualité / Articles / Opérationnelles / Feux de forêts / Rentrée agitée pour les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône

Rentrée agitée pour les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône

9 Septembre 2019 Bouches-du-Rhône
5 Copie

Les Pompiers13, appuyés par leurs homologues marins-pompiers mais également pas des renforts extra-départementaux, ont lutté sans relâche contre plusieurs départs de feu ce jeudi 5 septembre. Si près de 15 ha ont été détruits par les flammes, le pire a été évité grâce à une mobilisation exceptionnelle.

La journée était classée en « risque extrême » en raison des fortes rafales de mistral qui étaient annoncées ainsi que de la situation de sécheresse des sols et végétaux que connait le département depuis le début de l’été.

Jusqu’alors, le SDIS 13 a su éviter le pire, notamment grâce à la mise en place durant cette saison d’un dispositif préventif mobilisant l’ensemble des acteurs participant à la lutte contre les feux de forêt.

Ce dispositif a une fois de plus fait ses preuves durant cette journée du 5 septembre, et ce malgré les conditions extrêmes : au total, une dizaine de feux sur les communes de Velaux, Berre l’Etang, Miramas, Vitrolles, Gémenos, Port-de-Bouc, Châteaurenard, Nove ou encore Barbentane ont pu être rapidement maîtrisés grâce à l’engagement rapide de ces moyens de secours. Sur l’ensemble de ces derniers, la surface brûlée n’excède pas 1 ha.

Malgré tout, aux alentours de 17h30, le CTA/CODIS est alerté pour un départ de feu de végétation au niveau de l’échangeur autoroutier de l’A7 et l’A51. Si près de 150 sapeurs-pompiers sont dépêchés sur place, les conditions météorologies, avec des rafales à près de 90km/h, et de circulation, compte tenu de l’horaire, ont rapidement compliqué leur intervention.

De plus, les intervenants ont dû faire face à une zone de chantiers des plus délicates : de nombreuses habitations et points sensibles se retrouvaient rapidement encerclés par les flammes ou incommodées par les fumées, la présence de lignes à haute tension et des chemins d’accès difficiles n’ont fait que compliquer la tâche des Pompiers13.

Au plus fort de l’intervention, ce sont près de 250 femmes et hommes, avec l’appui de 70 marins-pompiers et d’une cinquantaine de sapeurs-pompiers issus de renforts extra-départementaux, qui ont lutté pendant des heures contre les flammes. Ils pouvaient compter jusqu’à la tombée de la nuit sur les moyens aériens de la sécurité civile (Canadairs, Tracker et Dash) ainsi que sur des hélicoptères bombardiers d’eau.

Si le feu, fixé en fin de journée, aura parcouru près de 15 ha de végétation et aura engendré des difficultés de circulation, routière et ferroviaire, très importantes, la mobilisation générale des forces de secours aura permis de protéger plus de 50 habitations et des centaines de riverains ou d’usagers de la route, mais aussi d’éviter la propagation du sinistre au massif forestier de l’Etoile qui était directement menacé.

 

1 Copie

 

2 Copie

 

3 Copie

 

4 Copie

 

5 Copie

 

6 Copie

 

7 Copie

 

8 Copie

 

Les Pompiers13 resteront cependant mobilisés toute la nuit pour des opérations de noyage et de surveillance, permettant de ne constater, au lendemain de l’intervention, aucune reprise significative.

Avec cet épisode venteux, et jusqu’à l’arrivée prochaine de la pluie, les #Pompiers13 resteront mobilisés tout le week-end et interviendront à plusieurs reprises sur des départs de feux de végétation, notamment à Istres, Venelles ou Port-de-Bouc. Leur concours permettra de limiter la surface brûlée totale à moins de 10 hectares sur l’ensemble du week-end.

3539.1