SDIS13 - Sapeurs Pompiers des Bouches du Rhône

Vous êtes dans : Accueil / Toute l'actualité / Articles / Opérationnelles / Communication opérationnelle / Week-end dramatique à Ensuès-la-Redonne

Week-end dramatique à Ensuès-la-Redonne

6 Mai 2019 Ensuès-la-Redonne
5 Copie

L’activité opérationnelle de ces derniers jours a été marquée par deux incendies majeurs touchant la commune d’Ensuès-la-Redonne : un feu d’habitation mortel dans la nuit de vendredi à samedi puis un important feu de végétation samedi après-midi.

 

Tout a commencé dans la nuit de vendredi à samedi, aux alentours d’1h30, lorsque les sapeurs-pompiers ont reçu une alerte concernant un feu d’habitation sur la commune d’Ensuès-la-Redonne. A leur arrivée sur les lieux, les Pompiers13 ont découvert une villa de plain-pied de 120m² entièrement embrasée avec une toiture déjà effondrée.

Une quarantaine de sapeurs-pompiers et quinze engins ont été mobilisés sur place afin de venir à bout du sinistre à l’aide de deux lances à incendie. Ils ont immédiatement mené une reconnaissance dans l’habitation à la recherche d’éventuelles victimes.

Malheureusement, trois personnes ont été retrouvées dans les décombres. La première, un homme de 60 ans, a rapidement pu être extraite par les équipiers et se trouvait en arrêt cardio-respiratoire. Malgré les tentatives de réanimation, la victime a été déclarée décédée. Les pompiers ont ensuite pu retrouver les deux parents de cette première victime, ensevelis sous les gravats, qui n’auront pas survécu non plus.

Le maire de la commune, Michel Illac, ainsi que son adjoint, Frédéric Ounanian, se sont rendus sur les lieux à la suite du drame. Un incendie qui rappelle à tous l’importance d’équiper son habitation de détecteurs autonomes avertisseurs de fumée, obligatoires depuis 2015.

Premier feu de forêt de la saison pour les Bouches-du-Rhône.

Après quelques heures de répit, les Pompiers13 ont été de nouveau mobilisés sur la même commune, en début d’après-midi. En effet, aux alentours de 15h, un feu de pinède d’origine non déterminée s’est déclaré en bordure de la D48E, à proximité d’habitations et de la voie ferrée.

Dès le début, près de 50 pompiers et 8 véhicules ont été engagés sur les lieux. Ils se retrouvent alors face un incendie difficilement maîtrisable au vu de l’environnement complexe : des difficultés d’accès ainsi que des vents contraires. Si l’intervention rapide des premiers sapeurs-pompiers arrivés sur les lieux aura permis de préserver les habitations aux alentours, les difficultés d’accès nécessiteront l’arrivée de renforts venant de tout le département. Au plus fort de la journée, l’intervention mobilisera 120 Pompiers13 et 30 engins de secours.

Cette mobilisation s’effectuait autour de deux enjeux principaux : protéger les habitations à proximité et limiter la propagation des flammes. Au vu de la gravité de la situation, des moyens aériens ont été rapidement demandés.

Ainsi, le détachement d’intervention héliporté et deux canadairs ont été mobilisés en fin d’après-midi, pour des largages de 18h à 20h.

Au final, près de 5 hectares de pinède ont été impactés par l’incendie. Grâce à la mobilisation rapide et efficace des Pompiers13 sur l’ensemble de la journée, les habitations ont pu être protégées des flammes et aucune victime n’est à déplorer. Seule la ligne TER Miramas-Marseille a dû être coupée pour assurer la sécurité des intervenants mais également des éventuels passagers.

Deux groupes d’intervention feu de forêt (GIFF) et le détachement d’intervention héliporté ont été maintenus sur les lieux toute la nuit de samedi à dimanche et ce, jusqu’à dimanche soir.

Un feu de forêt qui semble annoncer une saison estivale délicate pour les Pompiers13 !

 

1 Copie

 

2 Copie

 

3 Copie

 

4 Copie

 

5 Copie

 

6 Copie

 

7 Copie

 

8 Copie

 

9 Copie

 

10 Copie

 

11 Copie

 

4711.26