SDIS13 - Sapeurs Pompiers des Bouches du Rhône

Vous êtes dans : Accueil / Toute l'actualité / Articles / Jeunes Sapeurs-Pompiers / Brevet de Jeunes Sapeurs-Pompiers au CFD

Brevet de Jeunes Sapeurs-Pompiers au CFD

27 Avril 2018 Centre de formation départemental
12 Copie

65 de nos jeunes sapeurs-pompiers de 4ème année se sont préparés toute la semaine pour passer leur examen final, ce vendredi 27 avril, au centre de formation départemental. Ils ont été soumis à trois types d’épreuves : écrites (questionnaires à choix multiples), pratiques (manœuvres sauvetage et incendie) et sportives (natation, athlétisme…).

Depuis plus de 30 ans, les Pompiers 13 ont mis en place une école de jeunes sapeurs-pompiers au sein de leurs centres de secours.

Elles sont au nombre de 27, à ce jour, réparties sur l’ensemble du département.

Encadrées par près de 300 animateurs, elles accueillent plus de 500 adolescents dès l’âge de 13 ans.

 

1 Copie

 

Pendant quatre ans, ces garçons et filles (elles représentent désormais 20% des effectifs) se sont formés aux manœuvres d’incendie et de secours à personne.

 

3 Copie

 

4 Copie

 

5 Copie

 

Ils ont également entretenu leur condition physique, fondamentale pour mener à bien leurs missions.

Ils ont surtout intégré les valeurs phares des pompiers : cohésion d’équipe, solidarité et goût pour l’entraide.

 

6 Copie

 

7 Copie

 

8 Copie

 

Nous avons rencontré des animateurs, des élèves et ils nous ont expliqué leur motivation.

Michaël Liactesi a été JSP avant d’être animateur au centre de secours de Roquevaire. Même se trouve en région parisienne, il n’hésite pas à revenir les week-ends pour former les jeunes de sa caserne. Car à Roquevaire, la transmission est un élément fondateur. Il nous l’explique : « L’éducation « pompiers » que nous avons reçue a mis énormément l’accent sur l’importance de la transmission. Cette école à Roquevaire a été la deuxième créée dans le département et depuis tous ceux qui ont été JSP chez nous sont devenus animateurs. C’est la chose la plus importante quand on fait ce métier, de faire perdurer nos pratiques, nos valeurs. Et quand nos JSP deviennent sapeur-pompier volontaire et que nous partons en intervention avec eux, nous voyons qu’ils reproduisent les mêmes gestes que nous et dans le même état d’esprit, c’est génial, il n’y a pas de mots pour décrire ça… ».

 

 

 

2 Copie

 

Ces jeunes ont tous en commun, le besoin d’aider les autres, l’envie de connaître cet esprit de cohésion, cher aux pompiers.

 

9 Copie

 

10 Copie

 

11 Copie

Mais certains ont parfois des histoires singulières, comme Mathieu, qui, à 7 mois, a été sauvé par un pompier qui n’a pas hésité à prendre le risque d’aller le chercher, coûte que coûte. Il nous en parle avec émotion : « Une personne qui ne me connaissait pas du tout a risqué sa vie, sans hésiter, pour me sauver, alors qu’il n’était pas obligé…Je me suis dit que je voulais m’engager pour faire la même chose ! ».

Kelly, elle, a été marquée par son intervention à Nice, après les inondations. Elle nous décrit ce qu’elle a vécu : « Nous avons vu des personnes dans la difficulté et nous, nous étions là pour les aider. Je me suis dit, c’est ça, être pompier et c’est vraiment ce que je veux être ! ».

Quant à Mohamed, influencé au départ par un ami, son investissement a été salvateur, il nous dit pourquoi : « Les JSP m’ont permis de ne pas tomber dans la délinquance, ça m’a changé, j’ai pensé plus aux autres qu’à moi, c’était nouveau pour moi. J’ai appris la solidarité et j’ai trouvé une famille. J’habite désormais à Nîmes mais je viens exprès pour suivre les cours, car au SDIS 13, ils sont exigeants, c’est carré et c’est une véritable formation, une école de la vie».

La plupart d’entre eux, souhaitent, après ces quatre années et le brevet en poche, continuer en tant que sapeur-pompier volontaire et même passer les concours de sapeur-pompier professionnel par la suite.

Véritable vivier pour les Pompiers 13, ce dispositif assure à la fois une belle relève de ses effectifs mais également une transmission des valeurs chères à la profession.

Il participe enfin à apporter à ces jeunes, parfois en perte de repères, un cadre structurant, rassurant où l’entraide et la solidarité dominent.

Cette école des jeunes sapeurs-pompiers pourrait être une solution de prévention et d’orientation pour cette génération qui a parfois du mal à trouver sa voie.

 

12 Copie
2725.73